dimanche 2 septembre 2007

Cette fois, cest la faute à MOCTEZUMA...

Tout a commencé vendredi dernier, à la fête de bienvenue des nouveaux étudiants en anthropologie. Attention! Ça na rien à voir avec les initiations des universités montréalaises! Ici, on boit du Coke et de la liqueur aux pommes (servie par le ptit vieux qui fait les photocopies - vous vous souvenez de lui?) et on mange du concombre tranché en écoutant une dizaine détudiants jouer de la mini guitare et chanter. Dépaysement garanti! Puis, la fête se transporte dehors, où un groupe de jeunes assez talentueux nous interprète de la musique reggae, avant de laisser la place à des rappeurs qui nous rappent ça assez intensément merci. Pendant ce temps, votre héroïne préférée se fait littéralement brûler le visage sous un ciel pourtant complètement bouché par les nuages, en faisant la connaissance dau moins la moitié de tous les étudiants du Collège danthropologie! Extrêmement sympathiques, dailleurs, ces futurs anthropologues qui se connaissent tous et semblent sadorer. On me pose incessamment les mêmes questions chaque fois quun nouveau venu se joint à la conversation: est-ce que jaime Puebla? Comment je trouve la BUAP? Quelles langues je parle? Est-ce que jai des frères et soeurs? Puis, cest linterminable énumération des spécialités culinaires "à goûter absolument" et des régions du Mexique à visiter... à les voir sagiter, jen déduis que mon séjour de cinq mois en territoire mexicain devrait être suffisant pour expérimenter un millième de ce quest la culture dans ce pays... Dans cette perspective, je suis bien heureuse de les entendre dire quils vont minviter à chaque feria, festival ou autre évènement auquel ils vont participer... question, tout de même, davoir des anecdotes pour continuer dalimenter mon blog!

De retour chez moi, trop heureuse davoir fait la connaissance de mes charmants compagnons de classe, je philosophe un peu sur cet aspect-là de mon voyage. Je réalise à quel point, dans ma situation, jai besoin des gens. Besoin dêtre entourée, besoin de connaître autant de personnes que possible, besoin de savoir et de sentir que je ne suis pas seule. Sans les autres étrangers en échange, sans les amis que je me suis fait à luniversité et sans mes colocs que jadore, je sais que je ne survivrais pas à ce défi que je me suis lancé. (À propos de mes colocs, nous sommes maintenant cinq à partager lappartement; une Norvégienne, Cecilie, et deux Français, Angéline et Jocelyn, se sont joints à Ana et moi).

Bon. Là, après un mois à vivre à Puebla, je commençais à être gênée davouer aux gens que je navais encore jamais visité Cholula, qui nest pourtant quà une dizaine de kilomètres. Noémie, Cecilie et moi y passons donc la journée de samedi, sous un ciel menaçant qui, allez comprendre, ne fait que me brûler encore plus. Cest le monde à lenvers! Mais avant de continuer, je vous fais un petit topo sur Cholula. Important centre religieux depuis le début de lère chrétienne (aucun lien avec la chrétienté, par contre!), la ville est aujourdhui réputée pour deux choses: la UDLA (une des meilleures universités privées du Mexique, à ce quon dit) et... la fameuse pyramide. Je devrais plutôt écrire les pyramides car, aussi incroyable que ça puisse paraître, sous cette grosse butte gazonnée et irrégulière se cachent pas moins de sept ou huit pyramides! La cerise sur le sundae? (et cest le cas de le dire!): les conquérants espagnols ont bâti, au sommet de la colline, un sanctuaire dédié à la Virgen de los Remedios, sans savoir que dessous se cachaient toutes ces constructions! Un mot sur les pyramides, maintenant: la structure mesurait originellement près de 450 mètres de côté (cest presque un demi kilomètre, ça...), ce qui en fait la plus grande pyramide jamais construite, en fait de superficie! Oui, plus grande que celles dÉgypte! Depuis les années 1920-1930, plus de 8 kilomètres de tunnels ont été creusés pour permettre aux scientifiques de fouiller le site. Aujourdhui, les touristes peuvent parcourir une partie des sombres tunnels et tenter de simaginer ce que les archéologues ressentent en pénétrant ces lieux chargés dhistoire!

Après notre visite du site (qui, malgré tout, ne se compare pas à la splendeur de Tikal ou de Copán!), nous nous attablons dans une cantine devant une spécialité typiquement poblanaise, les chiles en nogada. Ça consiste de piments (les chiles) farcis de viande et de fruits séchés, recouverts dune sauce crémeuse aux noix de Grenoble (la nogada) et parsemés de graines de grenade et de feuilles de coriandre. Le tout porte les couleurs du drapeau national, rouge, blanc et vert. (Ils sont quétaines ces Mexicains!). Bon. Cest joli dans lassiette, mais une fois en bouche, cest tellement inhabituellement sucré comme plat principal que jai de la difficulté à tout manger. Et ça pèse lourd sur lestomac ensuite...

En soirée, nous expérimentons un troisième attrait qui rend Cholula si populaire: ses boîtes de nuit! Vu la quantité détudiants dans les environs (Puebla, à elle seule, doit compter cinq ou six universités), les discothèques ont poussé comme des champignons (trop souvent sur des terres fertiles qui auraient pu servir à lagriculture, malheureusement). La soirée commence au Unit avant de se poursuivre au Tigre, où la grosse musique électronique nous convainc, à 4h30 du matin, daller manger des bons tacos...

Et Moctezuma, dans tout ça? Eh bien, ce cher bonhomme est lun des derniers souverains aztèques à avoir régné sur Tenochtitlán (lactuelle México City), à lépoque où Cortés, le conquérant espagnol, est débarqué dans les parages au XVIe siècle. Moctezuma, pas trop sûr si ce blanc-bec de Cortés était un dieu ou pas (rappelez-vous que cétait la première fois quil voyait un Occidental!), sest fait allègrement berner par ce dernier. Et aujourdhui, la grande majorité des Occidentaux qui visitent le pays attrapent la tourista, ce que les Mexicains ont surnommé... la vengeance de Moctezuma. Le lien avec moi? Eh bien, les tacos dhier mont rendue malade. Moctezuma sest vengé. Voilà. Mais comme ça fait deux fois en deux semaines et que jen ai marre, jai hâte quil commence à sacharner sur une autre victime.

PS: je suis en train de monter des nouveaux albums photos où vous pourrez découvrir mon appart, mes colocs et luniversité... soyez patients, cest pas encore a point mais ça sen vient!

P1060310

Avec Noémie et Cecilie!

Posté par Vicki à 06:58 PM - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Cette fois, cest la faute à MOCTEZUMA...

    moctezuma??

    C'est drôle, Moctezuma..., au Costa Rica, j'ai visité un endroit portant le nom de Montezuma, mais mon hotel cétait Moctezuma, j'pensais que tétais rendu au Costa rica! hihi

    contente de voir que tu t'es fait pleins de nouveaux amis!

    valxxx

    Posté par val, mardi 4 septembre 2007 à 01:48 PM | | Répondre
  • Oh, la, la,...

    Je sens que ca brasse a plusieurs endroits: dans ton ventre, a l'école sur le campus et dans tes déplacements!!! Profites-en, c'est vite passé 5 mois....
    Gros becs, mom

    Posté par mom, mercredi 5 septembre 2007 à 01:35 PM | | Répondre
Nouveau commentaire